Programme “jeunes”

Les jeunes de la rue (16 ans et plus) représentent une part importante de la société népalaise. Beaucoup d’entre eux ont déjà vu leurs amis s’en aller dans leur dernier voyage ou bien aller en prison. Les organisations qui ont des programmes pour enfants des rues se méfient des jeunes (16-20 ans) car ils ont souvent un comportement violent et difficile à maîtriser. Fidèles à notre philosophie de travail direct avec la rue, nous avons décidé de ne pas leur fermer la porte et les accueillons jusqu’à parfois 20-22 ans. Etant donné que nous ne permettons normalement pas aux enfants de plus de 16 ans de rester dans nos centres de socialisation, les enfants qui souhaitent rester à CPCS doivent s’engager à participer au programme des jeunes, lequel les amènera à prendre des responsabilités sur la gestion de l’organisation. Pour être admis dans ce programme, les jeunes devront être déterminés à quitter la rue. Ils ont quitté l’enfance mais ne sont pas encore adultes. Ils ont besoin d’un soutien pour entrer d’une bonne manière dans la vie professionnelle. Ils ont également besoin de recevoir des responsabilités.

Le programme comprend 5 parties. Chaque étape vers le niveau supérieur représente une transition qui s’effectue en douceur. Pour chaque niveau, on a créé une série de cours et d’activités, dont :

  • Des cours de conscientisation
  • Des leçons d’anglais
  • Des travaux et responsabilités au quotidien
  • Des discussions
  • Une formation professionnelle aux centres de Shangri-La, d’Aarubari et de Gokarna
  • Un apprentissage de la conduite
  • Une formation  pour devenir travailleur social ou directeur-assistant

 

Nous leur donnons l’opportunité d’apprendre (éducation, socialisation, formation) mais également d’être écoutés lors de séances de conscientisation. Nous essayons de les convaincre de mettre de l’argent de coté et d’arrêter les pratiques délinquantes ou même criminelles et tentons si possible de les guider vers une solution adéquate. Nous tentons de leur proposer une autre voie que celle que suivent traditionnellement les enfants des rues une fois passé le cap des 16-17 ans, c’est-à-dire rue – délinquance – drogue – marginalité – prison – décès. Nous leur fournissons éducation, socialisation, formation puis réinsertion.

 

Quand le jeune a déjà franchi quelques étapes de socialisation, nous le rééguillons souvent vers le centre YRP (Youth Rehabilitation Program) de l’organisation Shangrila. L’équipe de ce partenaire travaille sur les possibilités de formation et l’accès à l’emploi pour les jeunes en difficulté. Les résultats sont impressionnants : le taux de réussite s’élève à plus de 80 %.

 

Nous offrons plusieurs possibilités aux jeunes. Ils peuvent devenir des travailleurs sociaux à CPCS (aide à la cuisine, professeurs pour le refuge ou les cours d’informatique, participation au programme d’éducation informelle de rue, etc.), ou bien lancer n’importe quel type de petit magasin. Dans ce programme, ils apprennent en outre à s’assumer, à être indépendant et à prendre conscience du monde qui les entoure.